top of page
Rechercher
  • Grégoire Jeanmonod

Dali, Einstein, les montres et le camembert


Mais pourquoi les montres de Dali sont-elles molles ?!


Réponse: Parce qu'il avait lu Einstein.


Quand on lui demandait d’expliquer la forme dégoulinante de ces montres, Dali racontait l’épisode suivant. Après un déjeuner entre amis sur sa terrasse de Cadaquès, il se serait endormi en laissant sur la table un camembert. A son réveil, la prise de conscience du temps passé et la vue du fromage coulant au soleil lui auraient inspiré cette vision.


L’anecdote est aussi séduisante qu’odorante, mais on sait que Dali aimait raconter à peu près n’importe quoi dès qu’on lui demandait de commenter son travail. Il existe une autre explication qui, même si elle n’a pas été confirmée par l’artiste lui-même, semble plus probable.


Dali était fasciné par la science, au point d’être un grand lecteur d’ouvrages de vulgarisation scientifique, des trous noirs à la physique quantique en passant, évidemment, par les théories de la relativité. Ainsi, c’est en fait la notion de courbure de l'espace-temps, développée par Einstein dans sa Théorie de la Relativité Générale, qui lui aurait inspiré la mollesse – pour ne pas dire la courbure – de ces montres. Einstein lui-même, d’ailleurs, utilisait régulièrement des métaphores à base d’horloges pour expliquer ses idées.


Conclusion : Curiosité rime avec créativité.


Les idées originales viennent souvent du brassage des connaissances et de la rencontre de savoirs - et de savoir-faire - de natures différentes. Etre performant dans une discipline donnée requiert donc non seulement une certaine expertise dans ce domaine, mais aussi une capacité à être curieux d'autres univers, pour élargir notre regard et stimuler notre créativité. Diversifier nos centres d'intérêt, c'est explorer le monde dans toute sa richesse.

Comments


bottom of page