Josef Albers

Homage to the Square: New Planting

1956

Prendre le temps de transmettre

en Allemagne, il a ensuite développé une pédagogie expérimentale au Black Mountain College en Caroline

                      du Nord, avant de prendre la direction du

                      département Design de l'Université de Yale

                      dans le Connecticut. De 1920 à 1958: trente-

                      huit années d'enseignement au fil des-

                      quelles il a formé quelques-uns des artistes

                      les plus influents des avant-gardes euro-

                      péennes et américaines. Mais si la pédago-

                      gie était sa première vocation - il a été

                      instituteur à l'âge de 20 ans -, il en a fait une composante majeure de sa propre démarche artistique. Parce que ses échanges avec les étudiants, aux antipodes d'un discours magistral de sachant à non-sachants, lui permettaient selon lui "d'apprendre autant de ses élèves que ses élèves apprenaient de lui."

Fils d'un peintre en bâtiment et décorateur de théâtre, l'Allemand naturalisé Américain Josef Albers est devenu l'un des pionniers de l'Op Art - ou

art optique - et un théoricien reconnu de ce

qu'il appelait "l'interaction des couleurs".

Son œuvre en tant qu'artiste, basée essen-

tiellement sur des juxtapositions de formes

colorées, consiste en des séries dont la plus

célèbre s'intitule "Homage to the Square":

plus d'un millier de peintures, dessins et

gravures présentant toujours le même mo-

tif - des carrés imbriqués les uns dans les autres - avec des nuances de couleurs différentes.

Parallèlement à son activité de peintre, Albers a consa-cré sa vie à l'enseignement. Professeur au Bauhaus

Josef Albers au Black Mountain College

Ce qu'on peut en retenir:

Expliquer ce que nous savons à des interlocuteurs moins expérimentés peut passer pour un transfert de savoir à sens unique, dont seul l'autre, en tant qu'apprenant, serait bénéficiaire. Mais plus qu'un don, la pédagogie est un partage. Car transmettre implique de rester à l'écoute de l'autre, de ses questions et de ses étonnements, pour porter un éclairage nouveau sur ce que nous croyons maîtriser, et enrichir notre propre vision.