Giotto di Bondone

La Lamentation du Christ

Vers 1305

Questionner les conventions

Le Toscan Giotto di Bondone - ou plus simplement Giotto - est souvent présenté comme le père de l'art "moderne", au sens très large du terme: avec le recul des siècles, on estime qu'il incarne, plus

que tout autre artiste, la transition entre la

peinture du Moyen-Âge et celle de la Re-

naissance. Il fut notamment le premier à

mettre en scène des personnages intera-

gissant les uns avec les autres dans une

dramaturgie soignée, et à leur attribuer

des émotions identifiables à leur gestuelle.

Mais une des innovations formelles les

plus importantes de Giotto, aussi naturel

que cela puisse paraître aujourd'hui, réside dans son choix délibéré de peindre des ciels bleus. En effet, l'art ayant à cette époque un propos quasi exclusivement

religieux, les peintres avaient l'habitude d'utiliser la couleur dorée pour représenter le ciel, tant il était admis que toute lumière était d'essence divine. Giotto, au 

                       début du XIVème siècle, a compris qu'il

                       était temps de bouleverser cette conven-

                       tion. Depuis deux siècles des mouvements

                       hérétiques de plus en plus nombreux et

                       puissants menaçaient l'hégémonie spiri-

                       tuelle du Vatican en proposant aux

                       croyants un rapport plus direct à Dieu, loin 

                       de la lithurgie catholique et de la curie

                       romaine. L'idée de Giotto était donc de

                       suggérer, en substituant au ciel doré sym-

                       bolique le ciel bleu que nous percevons, 

que l'Eglise catholique ne s'occupait pas seulement de questions théologiques abstraites, mais était aussi sensible aux préoccupations terrestres des fidèles.

Duccio, la Lamentation du Christ, 1308

Ce qu'on peut en retenir:

Notre manière d'agir - et parfois même de réfléchir - est en partie déterminée par des conventions dont il est sain de questionner régulièrement la légitimité. Car si elles avaient du sens au moment où elles ont été établies, il se peut que l'évolution de la société les ait rendues obsolètes. Dans ce cas nous pouvons nous en affranchir, et ainsi sortir de la norme pour explorer de nouvelles possibilités.